© Olivier JOOS - 2009/2015

Toute utilisation, totale ou partielle, des éléments contenus dans ce blog est strictement prohibée sans l'accord de son auteur.

Par politesse, merci de demander l'avis du rédacteur de ce blog avant de faire usage des textes et documents !!!

Toute citation du texte du blog ou des documents publiés doivent IMPERATIVEMENT être accompagnés de la mention :

"© Olivier JOOS http://cinemasdunord.blogspot.com/"

Le contenu de ce blog, les informations et documents sont répertoriés par OLIVIER JOOS. Ses avis et commentaires n'engagent que lui ! Le but de ce blog est de promouvoir et de créer une véritable Cinémathéque régionale Nord-Pas-de-Calais et Picardie, libre, populaire et ouverte, facilement accessible en plaçant le spectateur et la salle de cinéma au centre des recherches. C'est en soutenant ce choix qu'un tel lieu peut voir le jour ! CINEMASDUNORD, LE SEUL SITE INTERNET QUI PARLE DE CINEMA (salles et films tournés dans la région) DANS LA GRANDE REGION DES HAUTS DE FRANCE

jeudi 20 juillet 2017

"Moteur, ça tourne dans le Nord-Pas-de-Calais";... à Dunkerque !

Après une première séance de dédicaces - rencontre avec les lecteurs à Saint-Omer, librairie de l'Indépendant samedi dernier, je serais ce samedi 22 juillet au Furet du Nord de Dunkerque, à Pôle Marine à côté du cinéma O'Ciné pour une séance de dédicaces, présentation du livre. Sur les lieux mêmes du tournages de nombreux films, ce sera très intéressant et enrichissant de faire cet après-midi. 


mercredi 5 juillet 2017

Le Livre "Moteur, ça tourne" sur Wéo

Le livre  "Moteur, ça tourne dans le Nord-Pas-de-Calais" a bénéficié d'un reportage sur la chaîne régionale Wéo...
Voici le lien ci-dessous afin de visualiser cette séquence "mémorable" où intervient votre dévoué... 

http://www.weo.fr/video/62648/




mardi 20 juin 2017

Sortie du livre sur les films tournés dans la région

Bonjour. Ce mercredi 21 juin, jour de sorties des films au cinéma, et à quelques jours de la Fête du Cinéma, les éditions La Voix du Nord publie un livre consacré aux films et séries tournés dans le Nord et le Pas-de-Calais des débuts du cinéma à aujourd'hui. Chaque film est commentée, replacée dans son contexte avec une analyse. L'iconographie est riche et abondante, issue principalement des Archives photographiques du grand quotidien régional. Beaucoup de photos sont inédites. Intitulé "Moteur ! ça tourne dans le Nord-Pas-de-Calais", l'ouvrage raconte les grands films tournés dans la région, les séries et téléfilms... Rédigé par Olivier Joos, rédacteur du blog cinemasdunord.blogspot.com, l'ouvrage va devenir un livre de référence sur ce sujet. Très abordable, il est disponible dans les librairies et maisons de la presse au tarif de 19,90 euros.  
Le lien pour l'achat sur le site de la FNAC : http://livre.fnac.com/a10747995/Olivier-Joos-Moteur-Ca-tourne
Sur le site de la boutique des éditions La Voix du Nord :
Il y a une offre spéciale sur la boutique, qui permet d'acheter le livre avec les frais de livraison offerts:
Pour bénéficier de cette offre, vous pouvez utiliser le code suivant : pictanovo

Ou ici :
https://www.decitre.fr/livres/moteur-ca-tourne-dans-le-nord-pas-de-calais-9782843932038.html

Il est également disponible dans les points de vente suivants :

Annoeullin, Au Totem; Ardres, Maison Presse; Bailleul, Maison Presse; Bergues, Point Presse, Le Gambetta ; Calais, Le Jacquard, Calais Presse ; Coudekerque, Le Vincenne ; Croix, Civette de la Tour, Maison de presse ; Cysoing, Mag press ; Dunkerque, Le Narval, Malo Presse, Civette st barbe, La civette, Au petit st Antoine, Mag press ; Englos, Auchan ; Erquinghem-Lys, Presse ; Fâches-Thumesnil, Presse Ccial Auchan, Grande Synthe, Presse du centre ; Gravelines, Maison Presse ; Halluin, Mag press ; Haubourdin, La tabatière ; Hazebrouck, Maison Presse ; Hondshoote, Maison Presse ; Lambersart, Au temps Lire ; Leforest, Mag Presse ; Lesquin, Maison Presse ; Lezennes, Civette ; Lille, Presse Lille St Maurice, Presse St André, La porte de Paris ; Lomme, Presse, Mag Press, Presse des chataigniers ; Loos, Imag’In ; Marcq en Baroeul, Le Totem ; Neuville en Ferrain, La Brouette ; Quesnoy sur Deûle, Presse ; Ronchin, Le Ségur ; Roncq, Dictée récrée ; Seclin, Presse Leclerc, La Palette du Libraire ; Templeuve, Presse ; Villeneuve D’asq, La civette, Ascq Presse, Le kiosque ; Wasquehal, Presse de l’orée, Librairie du centre

Je serais présent à Dunkerque au Furet le 22 juillet pour une séance de dédicaces du livre et de discussion-débat sur les films tournés dans la région : http://www.furet.com/cafe/agenda/olivier-joos-a-dunkerque/


lundi 29 mai 2017

Le dépôt film de l'O.T.C.F.

Merci à l'ami Jean-Marie Prévost pour ce texte qui nous présente le dépôt de films de l'OTCF : Office Technique du Cinéma Familial. Cet organisme lié aux institutions catholiques avait la main mise sur les salles estampillées "Familia" ou "Familial"... et qu'on appelait également le Cinéma du Curé...

C'est dans ce bâtiment situé à l'angle de la rue Saint-Genois et Sainte-Anne que le dépôt de film existait entre 1955 et 1974 avant de partir rue Pascal car le bâtiment était devenu trop petit vu le nombre de copies.
En entrant par la grande porte rue Sainte-Anne on accédait à une grande verrière (toujours visible sur Google Earth ) où était stockées les copies de films après un passage au bureau de vérification sur la droite ou au bureau de Mr Verheye, le responsable, pour déposer les copies. L'exploitant pouvait ensuite repartir avec les nouvelles copies. Les jours de changement de copies, c’était difficile de passer rue Sainte-Anne. Pour les retardataires, après la fermeture du stock de films, les copies restantes étaient déposées au café "L'Hirondelle" rue du Pas, actuellement un restaurant.
Au fond de la verrière se trouvait au sous-sol une salle de vision d'environ 15 places dénommée Art Ciné et qui a servi dans les années 1950 / 60. Cette salle avait été installée par la maison Lebrun de Lille.
Au bout de la rue Saint-Genois, dans le magasin qui fait l'angle avec la rue du Molinel se trouvait l'agence Delamare. Cette dernière vendait du matériel cinéma de marque National (matériel fabriqué par les entreprises Emon à Paris). Des projecteurs 35mm étaient exposés dans la vitrine .

Pour l'anecdote, en 1970, la rue Sainte-Anne à été fermée pendant plusieurs jours pour permettre le tournage de "Max et les Ferrailleurs " de Claude Sautet pour la scène du restaurant au "Grill Sainte-Anne", ce qui a posé de nombreux problèmes pour l'accès au stock de films.


La Rue Saint-Genois

2 rue Sainte-Anne

lundi 22 mai 2017

Le programme de l'inauguration du Colisée de Bruay

Voici quelques pages du programme officielle lors de l'inauguration du cinéma Colisée de Bruay en mars 1955. Ce jour là, les spectateurs conviés pour cette première séance inaugurale regardent "Le Vicomte de Bragelonne"
Vous trouverez ci-dessous quelques pages du programme offert aux invités. La dernière image présentée ici est l'autographe  - dédicace de Mr Kobis, l'éclairagiste parisien de la salle. 
Un grand merci à Mr Scholl pour l'envoi de ce document et le partage qui est fait sur e blog. 






dimanche 21 mai 2017

Le Rex de Hirson

Situé rue de Charleville, le cinéma Rex est l'une des salles importantes de Hirson, commune de l'Aisne à proximité du département du Nord. Vous connaissez ce cinéma, vous l'avez fréquenté ? Vous êtes de la famille des anciens propriétaires ? Vous êtes voisin de ce cinéma... Merci de me contacter pour partager vos souvenirs...   


Des documents et informations sur le cinéma dans cette commune de l'Aisne sur le blog :
http://jjthomas.canalblog.com/archives/2008/12/19/11799894.html

mardi 16 mai 2017

samedi 29 avril 2017

Un nouveau cliché du cinéma Larivière

Voici une nouvelle photo / carte postale du cinéma Larivière de Montigny-en-Gohelle déjà évoqué sur ce blog. Malheureusement la photo ne peut être datée et l'affiche du film est trop lointaine pour une identification... Vous trouverez ci-dessous le zoom puis la carte / photo originale.
Un grand merci à Philippe Rulkin du Musée Municipal de Montigny pour cette petite trouvaille.



vendredi 14 avril 2017

Incendie dans l'ancien cinéma de Béthune

Ce vendredi 14 avril, l'ancien cinéma Le Sully de Béthune a pris ((""mystérieusement"") feu. Squatté, enjeu de spéculations immobilières entre des promoteurs et la municipalité, la verrue du Sully, bien placée sur une artère très commerçante entre le centre-ville et la gare SNCF, a pris feu soudainement. Difficile de ne pas trouver étonnant un tel incendie.  

Ci-dessous lien vers la page de la Voix du Nord, édition de Béthune, racontant l'incendie au Sully et une vidéo...

http://www.lavoixdunord.fr/148436/article/2017-04-14/incendie-de-l-ancien-cinema-sully-promis-une-demolition-prochaine#


mardi 28 mars 2017

Manifeste pour une Cinémathèque régionale ouverte et populaire dans la région ?

Plus que jamais, alors que les tournages s'accélèrent dans la région, qu'il y a une frénésie des films et séries tournés chez nous, que la région s'équipe de complexes et de petites salles, la nécessité d'une Cinémathèque régionale ouverte et populaire s'étendant à la toute nouvelle région des Haut de France est plus que d'actualité. Il est nécessaire de fédérer, de regrouper les initiatives, d'aller vers un élan créatif autour du 7ème Art avec plusieurs lignes forces allant vers le film dans toute sa diversité, qu'il soit amateur ou publicitaire, d'entreprise ou de tourisme, et bien sur le film professionnel, celui du cinéaste, de l'artiste qui a sa vision de nos territoires, de ses paysages, de sa population, de ses habitudes et coutumes... Mais il faut penser avant tout au spectateur qui doit être le centre de la réflexion. C'est du spectateur et de son œil que doit partir la réflexion autour de ce projet. Celui-ci doit être le pivot d'un projet de Cinémathèque. Celle-ci ne doit rien s'interdire et explorer la dimension des images animées dans toute la grande région avec les spécificités de chacun de ses territoires. Le cinéma est l'Art du XXème siècle et la prégnance des images animées est de plus en plus forte dans notre société et nos habitudes, une véritable nouvelle civilisation autour de l'Homo Cinematographicus... La région a toute sa place dans cette histoire qui se construit encore : du boulonnais Planchon et du douaisien Demenÿ au début du XXème siècle jusqu'à la plaine Images de Roubaix et la société Ankama à l'aube du IIIème millénaire. Il y a tant à faire, tant à sauver, à valoriser et tant à partager. Notre région a mis la culture à un rang exceptionnel, avec un très large investissement en direction du cinéma. Mais il est plus que nécessaire de sauver et sauvegarder ces décennies d'histoire et faire également du cinéma dans toute sa diversité un volet complet de notre patrimoine avec comme point central : le spectateur. Soutenez l'idée !